Accueil > Journée Portes Ouvertes
Le CNRS espaceur
espaceur
espaceur
espaceur espaceur espaceur
espaceur espaceur espaceur
espaceur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

espaceur

Les visites de laboratoire ouvertes au grand public
 

SAMEDI 13 AVRIL 2013 - Inscription sur place à partir de 10h

L'lnstitut Néel, le Laboratoire national des champs magnétiques intenses (LNCMI), le Consortium de recherches pour l'émergence de technologies avancées (CRETA) et le laboratoire de génie électrique de Grenoble (G2Elab) ouvrent leurs portes.

Le public pourra découvrir et mieux appréhender des sujets tels que la lumière, le magnétisme, les basses températures, les nouvelles énergies, les champs magnétiques intenses, les nanosciences, les champs électriques ou encore visiter le nouveau bâtiment Nanosciences et découvrir sa construction particulière.
  • 9 parcours thématiques d'1h30 – Premiers départs à 10h30 / derniers départs à 17h
  • Visite du nouveau bâtiment Nanosciences de l'Institut Néel - Un départ toutes les 30 minutes / environ 1h de visite
  • Sous chapiteau : expositions, expériences et des démonstrations

Télécharger le programme [.pdf]


Les différents parcours
 

Les aimants les plus Puissants d’Europe

Découverte des aimants les plus puissants d’Europe capables de produire des champs magnétiques 750 000 fois plus grands que le champ magnétique terrestre. Ainsi, le LNCMI conçoit, fabrique et met à la disposition des ingénieurs et des chercheurs des aimants produisant des champs magnétiques allant jusqu’à 35 teslas nécessaires à leurs expériences.

Stockage d’énergie et supraconductivité

Sous forme solide, le stockage de l’hydrogène peut se faire en grandes quantités de façon sécuritaire et ses applications peuvent aller du stockage stationnaire à l’usage nomade. Différents prototypes de réservoir seront présentés. Ils peuvent couvrir des besoins énergétiques allant du Smartphone aux énergies renouvelables. Démonstration sur la supraconductivité : aimant flottant au-dessus d’une pastille supraconductrice à la température de l’azote liquide et train en lévitation au-dessus de ses rails.
 

Les très basses températures en astrophysique et le liquéfacteur

Les très basses températures permettent de disposer de capteurs de très haute sensibilité. Ces capteurs, développés au CNRS, sont utilisés dans les plateformes satellites (comme Planck) et les grands télescopes, par exemple pour l’étude du rayonnement fossile de l’Univers. Le liquéfacteur du CNRS permet l’utilisation quotidienne par les laboratoires de l’hélium liquide, afin d’atteindre les très basses températures et ainsi observer des comportements étonnants de la matière tels que la supraconductivité ou la superfluidité.

Les toutes petites dimensions et les états du carbone

Présentation de microscopies à l’échelle de l’atome. Microscopie à force atomique (AFM), pour faire des images des propriétés des surfaces. Microscopie électronique à balayage (MEB), pour faire des images souvent étonnantes par leur beauté, de presque tout. Présentation d’études sur le carbone, un matériau aux propriétés très variées qui dépendent de sa structure : diamant, graphite… Le graphène par exemple, en plus d’être un modèle de la physique fondamentale, présente des propriétés électroniques surprenantes et prometteuses. Enfin aperçu de la recherche sur les échanges de chaleur de tout petits objets, et même de tissus vivants, grâce à des techniques issues de la microélectronique.
 

Magnétisme

Découverte du magnétisme et de ses applications : l’enregistrement magnétique (disques durs) et les progrès récents de la miniaturisation et de l’augmentation de densité de stockage ; la réalisation d’aimants miniaturisés pour de nouveaux défis, en particulier en biologie avec le tri et le transport de cellules marquées magnétiquement ; l’induction, qui permet l’élaboration de matériaux et d’échantillons, mais qui conduit aussi à l’électricité sans fil…
 

Le monde quantique

Les lois de la physique à l’échelle atomique sont décrites par la physique quantique (par exemple la fameuse dualité onde-corpuscule). Cette physique fait irruption dans la vie de tous les jours, entre autres par l’évolution de l’électronique actuelle. Découverte de ces effets quantiques en optique (optique à 1 photon) et en électronique (les Qbits supraconducteurs), conduisant à imaginer les bases d’un futur ordinateur quantique. Présentation de la microscopie en champ proche pour étudier la force de Casimir, qui montre que le vide n’est jamais tout à fait vide, ou les propriétés mécaniques à l’échelle nanométrique.

Jeux de lumières, cristaux et applications

Les cristaux naturels et artificiels possèdent de nombreuses propriétés optiques
intéressantes. Démonstration d’une technique pour « cristalliser » la matière et expliquer ses propriétés remarquables : changement de couleur, polarisation, fluorescence… Illustration de ces propriétés par des exemples de la vie courantes : lunettes polarisantes, cellules solaires.
 

Etranges structures et phénomènes

L’étude de la matière en haute pression permet d’approcher des conditions dites extrêmes dans lesquelles seront montrés des phénomènes insoupçonnables. Démonstration et explication de la fluorescence et de son application, notamment dans la détection de traces de sang, utilisée au sein de la police scientifique. Découverte ludique de la science des structures : comment jouer avec les espaces grâce à Fourier et comment prédire une propriété de la matière.
 

Y a de l’électricité dans l’air !

Présentation d’applications qui utilisent l’électricité de façon non habituelle : décharges électriques dans l’hélium à très basse température et générateur très haute tension pour l’étude du claquage des matériaux isolants ; séparation des gouttes d’eau du pétrole extrait des plates-formes offshore en utilisant des forces électrostatiques ; dépollution de l’eau par décharges électriques sans réactifs chimiques ; matériau polymère électroactif pour réaliser un muscle artificiel ou une microsource d’énergie électrique.
 

Bâtiment nanosciences : une construction unique et spécifique

Ce nouveau bâtiment aux caractéristiques exceptionnelles et uniques en Europe a été spécialement conçu pour limiter au maximum l’influence des vibrations mécaniques et des perturbations électriques, acoustiques, thermiques, hygrométriques et magnétiques sur les expérimentations qui y seront réalisées. Il permettra aux équipes de recherche de l’Institut Néel de rester au plus haut niveau mondial dans des domaines aussi variés que l’information quantique, la cristallogenèse, la microscopie, l’optique et la nanofabrication.


espaceur
espaceur espaceur espaceur espaceur
  connection espaceur
Le CNRS Accueil